21-29.11-2021 | Cirque | Casi Compagnie

Le cirque est souvent associé à la performance, à l’acte performatif. Une discipline ou une figure que l’artiste aura travaillé pendant plusieurs mois voir plusieurs années.
Le théâtre est plus associé au texte et à la manière dont le personnage va se l’approprier, jouer avec les émotions, pour le narrer.
Les deux sont vrai ! Pour ma part, venant des Arts du cirque, écouter un monologue d’une heure est tout aussi performatif que d’observer certains jongleurs ou circassiens dans leur pratique.
C’est le point de départ d’une réflexion autour du moyen dont l’on peut aborder le théâtre, les textes, le dialogue au sein de l’univers de la jonglerie.
Comment peut-on croiser toutes ses performances tout en y trouvant du sens, de la compréhension et de l’esthétisme ?

LE PROJET
 » Son de la chute  »

Performance de danse acrobatique avec musique live. Tout public, enfants à partir de 8 ans. 

Danse avec acrobaties au sol pour deux interprètes et un musicien Durée : 20 min
Interprètes: Tomas Denis – Gabriel Avila
Création musicale : Jose Rojas
Chorégraphie Collective : Casi Compagnie 

Sur une scène vide, deux danseurs et un musiciens entrent en connexion dans un espace commun pour explorer les différentes sources du son : un micro sur scène dirige leur recherche corporelle. Les deux danseurs effectuent différents mouvements pour atteindre le sol pendant que, chaque son d’un nouveau pas de danse, d’un mouvement orchestré ou d’un tour acrobatique est enregistré avec soin. De plus, la fatigue, la respiration et les bruits intestinaux se transforment en une composition musicale, ensuite utilisée pour la performance finale des danseurs. 

Un bruit fort rare et soudain ? L’origine d’un son est une onde mécanique. Le son est une vibration. Comment le corps est-il capable de propager un son ? Comment fonctionne la chute pour composer différentes vagues à travers le sol, pour être transformé en une performance de danse acrobatique ? 

La musique du son de la chute utilise deux types de matériaux sonores dans sa composition. Le « son direct » que les danseurs fournissent avec un microphone et des morceaux déjà composés que le musicien modifie et ajuste en live. Ces deux supports sonores ont deux modes de présentation : la version brute, s’échappant directement du micro et la version modifiée, reflétant la manipulation des sons en direct par le musicien. 

CASI COMPAGNIE
Les artiste porteurs du projet : 
La « Casi cie », c’est une rencontre entre plusieurs acrobates / danseurs avec l’envie de partager leurs expériences, leurs apprentissages, autours d’un langage qui leurs est commun et universel. Quasi(ment)-danseur, Casi-acrobate, à la croisée des disciplines et des cultures, c’est par les mouvements du corps, terrien, comme aérien, que nous construisons un espace de dialogue. De la roulade au saut périlleux, c’est ensemble que nous construirons un ensemble harmonieux dans lequel les corps et les bruits seront unis.