Nocto et Elisa - Photo : PMod

Concert : Nocto et Elisa 

Nocto & Elisa est le fruit d’une rencontre entre deux artistes latino-américains aux cheminements différents, mais aux racines communes. Nocto, artiste électro franco-argentin exubérant, et Elisa, altiste, vocaliste et improvisatrice colombienne aux langages multiples. Le duo donne naissance à une musique envoûtante et riche en recherches sonores structurées, qui puise sa couleur à la fois dans les musiques actuelles, l’improvisation, et les rythmes sud américains. C’est une musique qui distille une électro intense et altruiste aux saveurs de Moderat servie avec une rasade de cachaça. “You’re a Woman, I’m a Fish” Leur premier album s’ouvre sur un paysage sonore inspiré des cinq éléments : un son structuré aux parfums de nature (soleil, arbre, pluie, boue, vent). Une électronique rigoureuse et innovante par ses sons boisés particuliers, entre en résonance avec la puissance des machines. Les mots chantés, issus de la poésie latino-américaine contemporaine, se mêlent à des sons improvisés, dévoilés à travers une sensibilité féminine naturelle, aux nuances vocales extrêmes.
Pour en savoir plus sur Nocto et Elisa :

https://www.youtube.com/watch?v=3YJMv_J2k2o&feature=emb_title

Sortie de résidence : Cie Monad – Danse et jonglerie 

Après plusieurs jours de résidence, La Cie Monad présente une étape de travail de sa première création en cours d’élaboration : Yin Zéro.

Dans ce spectacle, nous nous contredirons. Nous chercherons à rendre visible l’invisible, à partager avec l’autre ce qui se passe en soi. Nous tenterons de faire résonner le silence et de partager l’éternité en moins d’une heure. En permanence, des corps tourneront. Et pourtant, parfois, ils seront immobiles. Dans ce duo, nous serons trois. Car le jonglage sera présent.

Pour en savoir plus sur la Cie Monad : ciemonad.com

Cie Monad - Photo : Emmanuele Tricoire
Felon - Photo : Vladimir Lutz

Sortie de résidence – Musique – Félon : 

Harpiste, Félon s’est imprégnée des lieux, du château d’eau, de la nature environnante pour travailler de nouvelles compositions en mêlant sa harpe à de nombreuses captations sonores.

Munie de sa voix, de quelques pédales d’effets et d’objets sonores en tout genre, Léa expérimente la harpe dite « celtique » sur les traces de ses articulations primaires, son tempérament inégal, sa capacité percussive.

Pour en savoir plus sur Félon : https://www.lanuitmagazine.com/evenement/⬢-felon-⬢-sortie-de-residence-bruxelles-marseille/ 

https://www.youtube.com/watch?v=N_kKDcCrb94