30.11-14.12.2021 | ART VISUEL | Bjoern Nussbaecher

En résidence au Collectif du 30.11 au 14.12.2021.

Björn Nussbächer a étudié l’art et le design à la « Gerrit Rietveld Academy »  d’Amsterdam et a été impliqué dans divers programmes d’artistes en résidence, par exemple à Sandimen en République Chinoise, à Tsarino en Bulgarie et à Setouchi au Japon et Motoco à Mulhouse en France. Son travail artistique a été  exposé au NAI à Rotterdam, au Stedelijk Museum à Amsterdam et au Palais de Tokyo à Paris. Il travaille également comme charpentier et menuisier en bois et est un passionné de judoka. Dans sa recherche artistique, l’autonomisation performative et la mise en scène de l’installation jouent un rôle déterminant dans ses œuvres. Il explore les limites au moyen de l’implication physique et imagine ces zones de manière performative. 

Bjoern Nussbaecher

Quelques mots de Bjoern sur son projet :

Mon projet consiste à travailler sur une «  ontologie des frontières ».
Mes questionnements tournent autour des frontières territoriales et le phénomène de la frontière en général. 

Pour le projet développer au Collectif des Possibles dans le Parc de Wesserling, je souhaite observer une frontière qui semble ne plus exister : l’ancienne frontière du « Deutsche Reich » qui passe les montagnes vallonnées au-dessus de Wesserling.

J’ai été étonné lorsque je regardais les nouvelles avec ma grand-mère en 2020. Lors d’une manifestation anti-vaccin à Berlin, des participants portaient le drapeau du «  deutsche Reich ». En enquêtant, on a découvert qu’il y avait un groupe de militants qui se faisait appeler « Reichsbürger ». Ils n’acceptent pas les changements de l’Allemagne après la seconde guerre mondiale car, pour eux, le « Deutsche Reich » n’a pas disparu. 

J’aimerais approfondir ce sujet. Comment les fausses nouvelles peuvent façonner notre réalité ? Comment la fiction est créée dans l’esprit des gens ? Dans un monde de « faits alternatifs », tout devient possible. 

Lors de la résidence, je souhaite réaliser une œuvre vidéo en cinq épisodes en observant l’ancien poste frontière entre la France et le « Deutsche Reich » et combiner des séquences vidéo avec mes expériences en temps réel.

J’aimerais faire une déclaration politique sur l’absurdité des frontières et un commentaire sur l’histoire récente de la France et de l’Allemagne.

A gauche de la ligne, vous avez des villages avec des noms comme Ventron, Cornimont, La Bresse.
L'ancienne ligne de démarcation entre l'ancien Deutsche Reich et la France, le Massif du Ventron
Manifestation anti-pass, Berlin, août 2020 - certaines personnes brandissent le Reichsflagge (noir, blanc, rouge).
Des Reichsbürger (le mouvement des citoyens du Reich) devant le Parlement allemand en août 2020