8-12.02.2021 | SPECTACLE PLURIDISCIPLINAIRE | La Vallée

LA VALLÉE est un projet de science-fiction radio-scénique écrit par Jérémie Reichenbach et Catherine Umbdenstock. C’est l’histoire d’un quotidien banal dans un village : sa place centrale, sa salle des fêtes et son épicerie… Il y a des vieux et il y a un groupe de jeunes, des cabas à roulette et des mobylettes. Une vallée sans histoire et sans drame, jusqu’au jour où Dédé, le président du club de foot, est retrouvé assassiné. Rapidement, on s’aperçoit que le fait n’est pas un cas isolé. C’est un étrange phénomène qui semble se manifester dans toute la région… Les chats sont d’abord suspectés, puis toute la faune locale. Celle des espèces qu’on croyait disparues. Les autorités prennent des mesures restrictives pour éviter tout risque. On surveille les espaces publics et privés… Une milice est créée, chargée de faire appliquer les nouvelles lois. Certains de nos protagonistes y seront recrutés, tandis que d’autres rejoindront les rangs de la résistance, les Kédistes. Dans ces conditions, comment continuer à rêver, à aimer, à se construire ? George, Mathilde, Martinot et les autres jeunes habitants de cette vallée, protagonistes de notre histoire (tirée de faits presque réels), seront amenés à faire des choix. 

LES ARTISTES  : Catherine Umbdenstock a été formée à la mise en scène à Berlin avant de fonder l’ensemble Epik Hotel à Strasbourg. Elle est artiste associée à la Comédie de Colmar. Elle axe son travail sur les textes classiques et contemporains dans lesquels la construction de personnages fictifs et le contexte historique et géographique créent une distance : afin de mieux révéler les enjeux politiques et poétiques du présent. 

=> www.epik-hotel.com 

Jérémie Reichenbach a réalisé de nombreux documentaires pour le cinéma et la télévision et prépare actuellement sa première fiction. D’une grève de nettoyeurs du métro, à un abattoir autogéré en Argentine, en passant par un mouvement de rébellion touareg au Niger, ses films questionnent la place de l’individu dans des mouvements collectifs. Auteurs aux parcours très distincts, nous avons décidé de nous lancer dans l’écriture d’une histoire à quatre mains, pour mieux raconter l’étrange kaléidoscope de notre époque.